Hypnose Classique

///Hypnose Classique
Hypnose Classique2018-04-21T11:19:16+00:00

L’Hypnose Classique et semi-traditionnelle

C’est la première manière de pratiquer l’Hypnose et la plus simple. On devrait juste l’appeler « Hypnose », car elle n’est « classique » que pour nous, près de 180 ans après…
L’Hypnose Classique se caractérise par sa simplicité, bien qu’elle possède les bases techniques utilisées dans toutes les formes d’Hypnose dissociantes (Ericksonienne ou Nouvelle). On l’utilise en France surtout dans ses applications médicales ou psychosomatiques, parfois analytiques. Elle est pourtant capable d’offrir de belles séances, certes simples techniquement, mais touchantes et profondes.

L’hypnose que l’on voit en spectacle (music-hall) dérive de l’Hypnose Classique, mais elle est encore plus basique et simplifiée, et elle possède ses caractéristiques propres (aspect autoritaire et directif de l’hypnotiseur) au point que l’on pourrait presque parler d’une toute autre forme d’hypnose, classée à part.

Attention donc à ne pas mélanger ces deux approches : ce n’est pas parce que certaines techniques de l’Hypnose « Classique » sont utilisées en spectacle que « l’Hypnose Classique, c’est du spectacle » !
L’Hypnose Classique existe depuis près de deux siècles et possède plus de techniques que toutes les autres formes d’Hypnose. Chaque hypnothérapeute fait de la synchronisation (préconisée par Mesmer, dès 1750), utilise en permanence  les suggestions « directes » et « directes camouflées », les suggestions « indirectes » (décrites dès 1843 par James Braid), fait des métaphores (utilisées dès les débuts de l’Hypnose au XIXème siècle), des métaphores ouvertes (« rêves éveillés dirigés », Desoille, 1938), produit des régressions hypnotiques (Janet, 1910) et même des ancrages pour cela (« pont affectif », Watkins, 1978), etc.

Que de techniques venues de l’Hypnose Classique et utilisées au quotidien par les hypnothérapeutes, y compris « éricksoniens » ou de Nouvelle Hypnose !…

Milton Erickson lui-même a bien entendu pratiqué l’Hypnose (« Classique », donc) toute sa vie, y compris de manière directe et souvent en position dominante (ce que ne font pas tous les hypnothérapeutes, mêmes « classiques »), ce que l’on reconnait aisément dans la plupart de ses thérapies et démonstrations (lire ses livres).
Tout praticien de l’Hypnose thérapeutique connaît et pratique donc les techniques de l’Hypnose dite Classique.

En France, contrairement à d’autres pays comme les USA, la Grande-Bretagne, l’Espagne ou encore la Russie, où l’Hypnose Classique est encore très pratiquée, les hypnothérapeutes ajoutent habituellement les techniques issues de l’Hypnose Ericksonienne et de la Nouvelle Hypnose. On devrait normalement appeler cette alliance de l’Hypnose « semi-traditionnelle » (Weitzenhoffer, 1989) mais, bien souvent, l’appellation « Hypnose Classique » est mise de côté au profit d’un intitulé plus commercial car rimant avec le rêve américain…

source IFHE (Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne) :

 http://hypnose-ericksonienne.com